Pour en savoir plus

Ateliers thématiques et/ou activités   

 

Activités d’information sur la LSJPA

Des établissements scolaires et des organismes communautaires nous sollicitent afin d’offrir des activités d’information et de sensibilisation en lien avec l’application de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents auprès d’élèves du primaire et du secondaire.  Ces ateliers sont souvent animés en collaboration avec les policiers sociocommunautaires et/ou les policiers  d’intervention en milieu scolaire.

 

 

Activités « Accès à la justice » (milieux scolaires)

  p2

Dans le cadre des Rendez-vous avec la justice, le ministère de la Justice supporté par ses partenaires, tiennent, depuis quelques années, des procès simulés ainsi que des séances de médiation simulées dans l’ensemble des palais de justice du Québec.  L’objectif principal étant de rendre accessible la justice à la population en général.

« Les Rendez-vous avec la justice regroupent une panoplie d’activités concertées avec des partenaires du milieu judiciaire. Certaines activités sont ludiques et participatives, d’autres plus formelles et informatives. Peu importe leur forme, elles poursuivent toutes le même objectif : faire connaître le fonctionnement du système de justice québécois aux petits et grands.

Les activités, ouvertes au grand public ou sur invitation, se déroulent principalement dans les écoles et les palais de justice du Québec.  Ainsi, les élèves du primaire, les personnes aînées et l’ensemble de la population y puisent une foule de renseignements utiles sur la justice et ses rouages. » * Citation tirée de : (http://rendezvousjustice.ca).

Dans cette optique, Justice Alternative Richelieu-Yamaska participe depuis l’année 2007 à différentes activités lors de cet événement annuel en partenariat avec différents acteurs du milieu judiciaire du Palais de justice de Saint-Hyacinthe ainsi qu’avec les différents partenaires du milieu scolaire.

Les objectifs de l’activité sont de sensibiliser les enfants aux conséquences de leurs actes et à la réparation possible, de les informer sur l’importance de s’impliquer activement dans la gestion des conflits, de les initier aux modes alternatifs de gestion des conflits, de démystifier le système de justice pénale pour adolescents, de les  sensibiliser à l’aide disponible, au niveau juridique, et au soutien des victimes tout en découvrant le milieu juridique et les intervenants qui le composent.  Pour ce faire, différentes activités ont eu lieu dans le passé en tenant compte des besoins et/ou réalités des enfants et adolescents.  Entre autres, des jeunes ont assisté à un procès simulé où certains d’entre eux accompagnaient un acteur du milieu judiciaire (Juge, avocat, greffier, policier etc.) et où certaines animations étaient prévues à chacune des étapes.  D’autres sont venus présenter des « sketchs » pour illustrer différentes façons de gérer les conflits.  Certains ont rédigé des poèmes sur le thème de la justice alors que d’autres ont affiché leur projet artistique sur différents sujets en lien avec le monde judiciaire.  Bref, lors de la tenue des « Rendez-vous avec la justice », la créativité est au rendez-vous!!!

Nous invitons les professeurs et/ou directeurs des différents milieux scolaires primaires et secondaires de notre région à nous contacter s’ils souhaitent participer à cet événement.

(450) 773-8940 ou (450) 446-1295

 

Atelier sur la cybercriminalité « Vous Net pas seul »

p4

Le programme « Vous NET pas seul » a été créé par le Service de police de la Ville de Lévis, en partenariat avec la Sûreté du Québec, les Services de police des villes de Québec, Thetford Mines et St-Georges-de-Beauce.  Il a été présenté par différents corps policiers du Québec dans toute la province et même exporté ailleurs dans le monde.   Il s’agit d’un programme où l’on informe les jeunes et leurs parents sur les dangers d’une navigation imprudente sur internet.

L’Assemblée nationale a adopté, le 12 juin 2012, le projet de loi no 56, Loi visant à prévenir et à combattre l’intimidation et la violence à l’école afin de préciser les devoirs et responsabilités des différents acteurs du milieu scolaire.  Déjà soucieux d’apporter des solutions et de trouver des façons d’intervenir auprès des jeunes qui sont victimes, témoins et intimidateurs dans ce type de situations, nous constatons que les différents milieux scolaires ont déjà mis en place des plans d’actions.   Ces mêmes personnes ont nommé leurs  préoccupations  entre autre en lien avec le phénomène de la « cyberintimidation ».  Dans cette optique, la sureté du Québec des Maskoutains et Justice Alternative Richelieu – Yamaska ont été approchés par différents milieux scolaires et organisations parentales de leur région afin de faire de la prévention de la cybercriminalité auprès des jeunes et de leur famille.

En partenariat avec les policiers interventionnistes en milieu scolaire de la SQ des Maskoutains, le contenu a été modifié et modelé à la réalité des jeunes de notre région.  Soucieux d’améliorer les pratiques etc. cet outil nous permet d’échanger avec les adolescents et de leur faire voir les choses autrement.  En effet, plusieurs personnes sont touchées lorsqu’un acte criminel est commis par le biais de cet outil qu’est l’internet et les conséquences sont souvent nombreuses et dévastatrices.  Cette amorce de « réflexion », de « prise de conscience » à travers l’activité proposée, nous permet d’échanger avec nos adolescents et de leur faire prendre conscience des impacts pour chacune des personnes impliquées, mais aussi de leur proposer de nouvelles pistes dans la gestion de leurs conflits comme la « médiation » qui prône des valeurs  d’écoute, de respect, de communication, et de coopération dans la recherche de solutions  en prenant en considération la notion du  « MOI » et de « l’AUTRE ».   Nous sommes heureux de pouvoir, à travers cette activité, apporter une façon différente de voir les choses mais aussi d’aborder la place des victimes dans ce type de délits et l’importance de l’implication de tous les acteurs du milieu scolaire.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations au sujet de cet atelier de prévention, nous vous invitons à nous contacter au (450)773-8940 ou au (450) 446-1295.

 

Atelier « intimidation » 

Justice Alternative Richelieu -Yamaska offre des ateliers sur le thème de l’intimidation.  L’objectif est de permettre aux élèves d’identifier ce qu’est l’intimidation mais aussi de prendre conscience des répercussions et/ou conséquences en tenant compte de toutes les personnes touchées  et impliquées lors de telles situations.  Cet atelier se veut interactif et peut prendre différentes formes sur le plan de l’animation.

Professeurs, intervenants sociaux etc., n’hésitez pas à nous contacter pour nous soumettre vos idées de partenariat.  Nous sommes « ouverts » à vous rencontrer pour monter avec vous un atelier sur mesure en partant de vos besoins, tout en partageant avec vous, nos valeurs en tant qu’organisme de justice alternative.

 

Fêter sans perdre la tête

p8

« Fêter sans perdre la tête », est un projet de prévention concerté visant le développement et l’adoption de comportements sécuritaires en ce qui concerne la conduite automobile mais se veut aussi un projet éducatif permettant aux jeunes d’être informés, éduqués et sensibilisés face aux impacts des comportements associés aux capacités affaiblies (alcool, drogues ou fatigue) tant sur le plan légal, social que physique, psychologique, qu’émotionnel.   C’est un projet mené et porté par des intervenants d’organismes communautaires en prévention des dépendances (Arc-en-ciel dans la Vallée-du-Richelieu, Horizon Soleil à Acton Vale et Satellite à Saint-Hyacinthe) mais qui impliquent également des policiers municipaux et provinciaux du Québec de notre territoire desservi ainsi que des intervenants de Justice Alternative Richelieu -Yamaska.

À travers cette activité, notre équipe à « Justice Alternative Richelieu-Yamaska » est soucieuse de conscientiser les élèves aux conséquences vécues par toutes les personnes touchées dans une situation où la conduite avec les facultés affaiblies aurait causé des torts à autrui et où un jeune aurait été arrêté.    C’est pour cette raison que nous amorçons avec les élèves une réflexion sous forme d’échanges afin de leur faire voir l’autre côté de la médaille, d’explorer le vécu, les émotions et les perceptions de chacune des personnes concernées dans une telle situation.